Le Compagnonnage

Le musée du Compagnonnage a été aménagé en 1968 dans les dépendances de l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Julien (XIIème siècle). Ce cadre splendide, restauré après la guerre, comprend 600 mètres carrés d’exposition en deux salles.

La salle principale constituait autrefois le dortoir des moines. Elle impressionne par sa haute charpente entièrement couverte de bardeaux de châtaignier, à la façon d’une coque de navire renversé.
Sous le musée, se trouvent d’autres espaces, dont la belle salle capitulaire, où se réunissaient jadis en « chapitre » les moines de l’abbaye. Aujourd’hui, le musée y organise des conférences et des expositions.
Ces lieux sont dédiés à la « belle ouvrage » des compagnons du Tour de France. Des centaines d’objets et de documents sont réunis ici pour faire connaître et aimer l’histoire, les légendes, les traditions et les métiers des compagnons.

Plus de 400 chefs-d’œuvre sont rassemblés. Les uns sont des chefs-d’œuvre « de réception » et sont destinés à prouver que le candidat au titre de compagnon maîtrise les techniques de son métier. D’autres sont des œuvres collectives, de grandes dimensions, destinées à affirmer le savoir-faire d’une association. D’autres encore résultent de défis entre sociétés rivales ou bien de défis à soi-même, à la recherche de la difficulté et de la perfection.

Histoire

Les premières traces du Compagnonnage remontent à la fin du Moyen Age. Des archives attestent l’existence de groupements de jeunes ouvriers qui voyagent, s’entraident, pratiquent des rites en diverses circonstances et possèdent des attributs et un vocabulaire identitaires.

Origines

Il existe plusieurs hypothèses sur l’origine des compagnonnages, qui ne sont pas toutes applicables à l’ensemble des corps de métiers. En ce qui concerne les tailleurs de pierre, il est possible que leur organisation en compagnonnage soit intervenue assez tôt : la construction des grands édifices nécessitait une main d’œuvre qualifiée que les architectes allaient chercher bien au-delà des chantiers. Le déplacement des ouvriers à travers le Royaume et parfois à l’étranger aurait ainsi développé l’assistance mutuelle, entraîné la mise en place de relais lors de leurs déplacements et aurait imposé des rites de reconnaissance et de réception.

Généalogie

En constituant votre arbre généalogique, vous avez découvert que l’un ou plusieurs de vos ancêtres exerçait un métier, était qualifié dans les actes paroissiaux ou d’état civil de « maître » ou de « compagnon ». Vous avez toujours entendu dire que l’un de vos parents avait fait son tour de France. Vous avez retrouvé une canne, des lettres, des photos qui vous laissent penser qu’il s’agissait bien d’un compagnon. Vous voulez donc en savoir plus.

Le musée du Compagnonnage propose une base en ligne, de plus de 25000 notices de compagnons. Cette base constitue un outil de recherches d’accès facile pour les familles, les historiens et d’une façon générale, toutes les personnes qui cherchent à savoir si tel artisan ou telle aubergiste était un compagnon ou une Mère.

Contact

Musée du Compagnonnage

Y aller En savoir +

Fax : 02 47 21 68 90

Horaires

Du 16 juin au 15 sept : tous les jours de 9h à 12h30 et de 14h à 18h
Du 16 sept au 15 juin : tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h.

Jours de fermeture : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre, 11 novembre, 25 décembre

Description

Accessible avec aide. ATTENTION : en raison des travaux d'aménagement du haut de la rue Nationale, l'accès au musée s'effectue par le parvis de l'église Saint-Julien et la cour du musée. Un escalier ne permet plus l'accès des personnes à mobilité réduite durant les travaux prévus jusqu'en 2018.

Adresse postale : 1 Square Prosper-Mérimée 37000 Tours Presse.
Expositions présentées dans la salle capitulaire.

Bibliothèque : depuis le XIXe siècle, le Compagnonnage est le sujet de nombreux livres : Mémoires de compagnons, recueils de chansons, études historiques et ethnologiques. Il en est de même des métiers d’artisanat et autres techniques. Environ 2000 titres de livres dont les principaux thèmes sont le Compagnonnage et les techniques (métiers du bois, des métaux, de la pierre, etc.) mais aussi l’histoire sociale, les arts et traditions populaires, etc. Les ouvrages de la bibliothèque du musée du Compagnonnage sont exclus du prêt. Pour les consulter sur place, il est nécessaire de prendre rendez-vous par téléphone (02 47 21 62 20) ou par courriel museecompagnonnage@ville-tours.fr.

Boutique : De nombreux articles sont disponibles à la boutique du musée ou en ligne : livres sur le Compagnonnage et les métiers, ouvrages destinés aux enfants, jeux, affiches, cartes postales, objets décoratifs ou utilitaires en bois, cuir, verre ou encore métal… Boutique en ligne : http://www.museecompagnonnage.fr/boutique-2-0-1.html

Tarifs

Plein tarif : 5,80 €
Tarif réduit : 4 € Enfants de plus de 12 ans, collégiens, lycéens, étudiants, personnes de plus de 65 ans, enseignants, groupes.

Gratuité : Enfants de moins de 12 ans - Étudiants détenteurs du PCE - Guide du tourisme Accompagnateurs des groupes - Personnes en recherche d’emploi – Apprentis, aspirants et compagnons des trois sociétés compagnonniques du tour de France

Groupes scolaires collège et lycée : 2 € 20

Pass annuel : 15€ (Donne l’accès libre au musée et aux animations durant un an)
Pass annuel de tous les musées et le Château : 30€

Carte multivisite : 10.00 € Valable pour les entrées aux musées des Beaux-Arts, du Compagnonnage et du Muséum.

Réservation groupes : Destiné aux groupes de plus de 10 personnes. Cette visite peut être précédée d’une présentation du Compagnonnage de 20mn, et permet une approche du Compagnonnage, en évoquant les métiers qui le composent, le tour de France, ses origines légendaires ainsi que son histoire et son organisation actuelle.
Entrée : 4 € Gratuit pour les accompagnateurs
Réservation en ligne : http://www.museecompagnonnage.fr/pratique-groupe.html</

Comment s'y rendre ?

8 rue Nationale 37000 TOURS Y aller