Distribution et qualité

Le service public de l'eau potable a pour mission la production, la distribution et la facturation de l'eau potable sur le territoire de la Ville de Tours, il est exploité en régie par la Communauté Urbaine depuis le 1er janvier 2017.
La régie municipale de la ville de Tours existe depuis 1795. Le Syndicat Intercommunal des eaux (SIE) des 3 S gérait depuis les quartiers de sainte Radegonde et Saint Symphorien.

D'où vient l'eau distribuée ?

L’eau est captée dans des puits de la nappe alluviale de la Loire. Les sites de captages sont l’Ile Aucard et l’Ile de Rochecorbon.

Dans les stations de traitement de l’Ile Aucard et de la Gare du Canal, l’eau est traitée à l’ozone (puissant oxydant) puis filtrée sur lit de charbon actif. L’ajout de chlore est indispensable en fin de traitement pour assurer le maintien de la qualité bactériologique de l’eau au cours de son stockage et de son transport.

L’eau est stockée dans plusieurs sites répartis sur la Ville :
Château d’eau de Grandmont, Château d’eau de la Petite Arche, Château d’eau et réservoirs des rives du Cher, Réservoirs enterrés de la Tranchée et Réservoirs semi-enterrés de Grandmont (capacité totale : 57 500 m ).

Un réseau souterrain de conduites repart de ces réservoirs pour alimenter chaque rue, puis chaque habitation, jusqu’à votre robinet (longueur du réseau environ 365 km - nombre de branchements : 20 000).

Comment l'eau est-elle traitée ?

L'eau issue de la nappe alluviale est d'excellente qualité physico-chimique et bactériologique. Elle est douce (peu calcaire) et peu minéralisée.

Les eaux captées ne répondant pas totalement aux exigences de qualité définies par le code de la santé publique, elles doivent être traitées pour éliminer le fer et le manganèse.

Le fer et le manganèse ne sont pas des éléments toxiques mais sont gênants car leur oxydation dans le réseau de distribution d'eau potable confère une coloration jaunâtre à l'eau et provoque des dépôts de couleur rouge ou noire.

Les deux unités de traitement de l'Ile Aucard et de la Gare du Canal ont pour but d'éliminer ces éléments au niveau de la production.

Chaque unité de traitement comporte une étape d'oxydation par injection d'ozone ou de permanganate de potassium en secours, l'élimination des précipités d'oxydes de manganèse et de fer sur les filtres à charbon actif puis une stérilisation au chlore gazeux.

Les stations de traitement sont entièrement automatisées et surveillées en permanence par des systèmes informatiques de pilotage et de contrôle.

Où est stockée l'eau ?

La station de pompage située sur l'île Aucard refoule l'eau prélevée vers quatre réservoirs enterrés d'une capacité totale de 30 000 m3 situés sur le coteau nord, près de la Tranchée.

Depuis deux de ces bassins enterrés, une station de pompage de reprise alimente un réservoir surélevé au lieu-dit la Petite Arche. Cet ouvrage alimente les quartiers de Tours Nord, Europe, Douets et la zone industrielle Pôle Nord.

C'est également à partir des bassins enterrés de la Tranchée que l'eau est distribuée vers Tours Centre.

L'eau traitée à l'usine de la Gare du Canal transite vers les deux bassins enterrés (6000m3) et est reprise et refoulée dans un réservoir surélevé aux Rives du Cher.

En tenant compte des bâches de stockage des usines de traitement, le service de l'eau dispose globalement d'une capacité de stockage de maximale de 61 500 m3.

Par quels ouvrages l'eau est-elle distribuée ?

Les ouvrages de stockage surélevés permettent de distribuer l'eau potable sous une pression variant entre 3 et 5 bars à tous les quartiers de la Ville, par environ 365 kilomètres de canalisations. Le réseau de la Ville est entièrement maillé. Un schéma directeur d’alimentation en eau potable et un schéma de distribution sur le territoire de Tours ont été approuvés par le conseil municipal dans sa séance du 8 février 2016 :


Les canalisations et branchements desservant les immeubles font l'objet d'entretien ponctuel par les équipes en régie et de programmes de renouvellement annuels dont les travaux sont confiés à des entreprises.

Quel contrôle sur la qualité de l'eau distribuée ?

Un suivi de la qualité est réalisé en régie dans le laboratoire installé à l'île Aucard et par une station d'alerte située à l'amont des captages qui surveille les éventuelles pollutions dans le Loire.

Les contrôles de qualité réglementaires sont entièrement réalisés par le Laboratoire Départemental d'Analyses, agréé par le Ministère de l'Environnement et indépendant de la Ville de Tours.

Les derniers résultats

La gestion des eaux usées

Le traitement des eaux usées est géré par la Communauté d'Agglomération Tour(s)plus, notamment grâce à la station d'épuration intercommunale de la Grange David qui a fait l'objet d'importants travaux d'extension et de mise aux normes.

Important

Des sociétés privées proposent des assurances contre les fuites sur les réseaux d’eau intérieurs. Le choix de souscrire ou non un tel contrat relève de votre décision privée et ne concerne pas le Service des Eaux. Il vous appartient d’analyser l’objet et les modalités des contrats et d’en juger l’intérêt. En aucun cas, ces sociétés ne peuvent se prévaloir d’une recommandation du Service des Eaux.

Informations complémentaires

  • Conductivité : les valeurs comprises entre 200 et 400 μs/cm correspondent à une faible minéralisation.
  • Dureté : à Tours, l’eau n’est pas dure et donc entartre peu les appareils et les robinetteries. Ni réglage particulier, ni traitement supplémentaire (type adoucisseur...) ne sont nécessaires. Le titre hydrotimétrique moyen est de 13 degrés français.
  • Fer et Manganèse : ces éléments sont naturellement présents dans la nappe alluviale de la Loire. Très ponctuellement, leur présence en excès peut-être à l’origine d’une coloration de l’eau, ne présentant aucun danger pour la santé.
  • Nitrates et pesticides : l’eau de la Loire contient peu de nitrates. Les filtres à charbon actif dont sont équipées les stations de traitement de la Ville de Tours arrêtent la plupart des pesticides.
  • Fluor : cet oligo-élément est naturellement présent dans la ressource. L’eau distribuée à Tours contient peu de fluor, dans des quantités inférieures au seuil de détection.
  • Plomb : sa présence est habituellement due à sa dissolution lors du passage de l’eau dans les branchements et installations intérieures en plomb. La qualité de l’eau distribuée est telle qu’elle ne provoque pas ce phénomène. Par mesure de précaution et pour répondre aux normes européennes de 2013 (10μg/l), la Ville de Tours remplace progressivement les derniers branchements en plomb. Néanmoins cette mesure sera pleinement efficace dès que chaque habitation aura supprimé toutes les parties en plomb des installations intérieures. Ces travaux peuvent être subventionnés par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. (Voir le rapport sur le plomb et qualité de l’eau potable)
  • Bactériologie : la qualité bactériologique de l’eau fait l’objet d’un suivi très attentif et de très nombreux prélèvements.

Contacts

Adresses utiles

Service Eau Potable - Secteur Saint-Cyr-sur-Loire - Communauté Urbaine Tour(s)plus

6 rue de la Ménardière - BP 50114 37541 SAINT CYR SUR LOIRE

Tél : 02 47 88 47 47

+ d'infos Y aller
Services Municipaux

Service Eau Potable - Secteur Tours - Communauté Urbaine Tour(s)plus

1 à 3 rue des Minimes 37926 TOURS CEDEX 9

Email : releves-eau@agglo-tours.fr

Tél : 02 47 21 66 87

+ d'infos Y aller