Histoire des archives

La nécessité de conserver les documents produits par l’administration communale s’est fait rapidement sentir, notamment pour justifier les droits et privilèges de cette dernière. Dans un second temps, il a fallu organiser et lister ces documents pour s’y référer facilement.

Au cours du XIVe siècle, six notables sont élus pour administrer la ville. Leurs actes, lettres et édits sont conservés dans un coffre dont deux échevins détiennent la clef. Malgré ces précautions, de nombreux documents disparaîtront au fil du temps…

La nécessité d’établir un premier inventaire de ces titres se fait sentir dès 1602. Puis, en 1735, le sieur Gerbault rédige un Inventaire historique des titres de l’Hôtel-de-Ville de Tours, contenant ce qui s’y est passé de plus remarquable depuis que la commune y a été établie.

Les archives antérieures à la Révolution sont conservées, au XIXe siècle, à la Bibliothèque municipale. C’est à cette période que l’inventaire sommaire du fonds ancien est rédigé.
Au début du XXe siècle, le nouvel hôtel de ville est inauguré place Jean-Jaurès ; les archives qui y étaient conservées déménagent également !


Déménagement des archives de l’ancien hôtel de ville : plan des grandes archives. 1906. Archives municipales de Tours, 3 D 24.Voir l'image en grand Déménagement des archives de l’ancien hôtel de ville : plan des grandes archives. 1906. Archives municipales de Tours, 3 D 24.


Pendant la Seconde Guerre mondiale, le conservateur entrepose une partie des archives dans un abri sûr à Rigny-Ussé, ce qui les sauvera de l’incendie de la bibliothèque en 1940.

En-tête d’une lettre de Georges CollonVoir l'image en grand En-tête d’une lettre de Georges Collon, bibliothécaire en chef de la Bibliothèque et des Archives municipales, adressée au maire de Tours. 1942. Archives municipales de Tours, 3 D 24.


En 1954, elles sont confiées aux Archives départementales. Parallèlement, les archives créées depuis la Révolution sont installées dans les combles de l’hôtel de ville aménagés tout spécialement pour qu’un archiviste puisse y recevoir du public.

Plafond des combles de l’hôtel de villeVoir l'image en grand Plafond des combles de l’hôtel de ville où étaient indiqués les types de document et leur localisation. 2013. Archives municipales de Tours.


Grand déménagement en 1973 : les archives passent des combles au 2e sous-sol de la mairie dans un local adapté et en 1980 le fonds ancien revient des Archives départementales.

En 1985,
une section spécifique, la photothèque, est créée afin de conserver et de valoriser les documents photographiques de la Ville de Tours.

Depuis 1990
, la section historique des Archives a été transférée dans l’ancienne chapelle Saint-Éloi alors que les documents produits depuis 1945, composant la section contemporaine, sont restés en mairie où ils sont consultables.

Contact

Archives municipales - Section historique

Y aller En savoir +

Horaires

Du lundi au vendredi
8 h 45 - 12 h 00 / 13 h 45 - 17 h 15

Attention : jusqu'au 31 décembre 2017, fermeture des salles de lecture le lundi

Description

La section historique des Archives municipales – l’ancienne chapelle prieurale Saint-Éloi - se situe à l’extrémité ouest du boulevard Béranger.
Le site est desservi par les lignes de bus n° 3 et 5


Mail recherches généalogiques : dadp-genealogie@ville-tours.fr
Par voie postale : 1-3 rue des Minimes - 37926 Tours Cedex 9

Comment s'y rendre ?

Place Saint-Éloi 37000 TOURS Y aller

Contact

Archives municipales - Section contemporaine

Y aller En savoir +