Droits des femmes et égalité de genre

Le chantier pour atteindre une égalité réelle entre les femmes et les hommes sera long et difficile, mais le rôle de la municipalité est déterminant : lorsque les inégalités disparaissent c’est l’ensemble de la société qui progresse. En 2022, la Ville de Tours a décidé d’aborder prioritairement l’égalité de genre à travers l’espace public et la sécurité.

PLAN D’ACTION PLURIANNUEL 2020-2026 POUR LES DROITS DES FEMMES ET L’ÉGALITÉ DE GENRE

Malgré une reconnaissances plus large de la problématique dans la société, les inégalités entre les femmes et les hommes persistent en France, et Tours ne fait pas exception. Un des enjeux principaux réside dans la compréhension, l’intégration et la diffusion que les politiques publiques ne sont pas (toujours) neutres. Elles ont historiquement distingué le féminin et le masculin. Ce faisant, elles ont structuré les droits et les actions de chacun.e en fonction de ce qui était socialement et structurellement associé aux deux genres. Le prendre en compte permet de rendre visible des dimensions et des effets des politiques qui restaient jusque-là invisibles ou ignorés.
La politique publique globale en matière d’égalité entre les femmes et les hommes est une politique transversale. Autrement dit, elle irrigue toutes les délégations, les directions et les politiques publiques de la Ville.

Un de ses outils est le rapport annuel en matière d’égalité qui rend compte de la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes. Il permet d’objectiver et de rendre visible les inégalités qui subsistent aujourd’hui, et de fixer les priorités d’actions à court et long terme visant à les résoudre afin d’atteindre une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Le 14 mars 2022, la Ville de Tours a présenté au Conseil Municipal une édition complétement remaniée du rapport rendant compte de la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes interne à la municipalité. Des statistiques internes y sont présentées ainsi qu’un diagnostic recensant les actions possibles pour 2022 de chaque direction, ce qui en constitue une solide base de données mobilisables par tous et toutes.

Suivez ce lien pour consulter le rapport en matière d’égalité femmes-hommes 2021-2022

Les grands axes du Plan d'action pluriannuel 2020-2026

    Plan pour l'égalité femmes hommes

  • Axe 1 - Les services publics au service de la diversité et de l'émancipation

    Les politiques publiques ne sont pas neutres en matière d'égalité entre les femmes et les hommes. Sport, éducation, culture, petite enfance, santé... Tous les domaines de l'action publique doivent prendre en compte la dimension du genre afin que les services publics bénéficient équitablement à tou.te.s les Tourangelles et Tourangeaux.

    Nos actions

    • Cartographier et structurer les actions menées actuellement par les services de la Ville
    • Mettre en place un budget genré en identifiant ses indicateurs de suivi dans chaque direction
    • Favoriser la pratique sportive des femmes, par exemple en attribuant des créneaux et subventions aux clubs sportifs féminins ainsi qu’en développant des espaces de pratique libre adaptés à la pratique de tout.e.s
    • Former les agent.es ayant un rôle d’accueil ou de 1er contact pour le public pour qu’ils puissent prendre en compte les différentes identités de genre (par exemple, accompagner les agent.es de l’Etat civil à l’accueil de personnes trans)
    • Faire progresser l’égalité entre les genres dans la vie culturelle
    • Engager les acteurs extérieurs grâce à une action transversale sur les critères d’attribution des subventions et/ou la mise en place d’axes dédiés « égalité » dans les appels à projets.
    • Aider les associations féministes et LGBTI+ à accéder à des locaux accessibles et sécurisés
  • Axe 2 - La Solidarité et lutte contre la précarité

    Les conditions sociales et économiques rencontrées par les femmes peuvent créer des besoins sociaux spécifiques. Les femmes sont particulièrement touchées par les situations de précarité : elles sont surexposées aux emplois instables, aux contrats courts, aux temps partiels subis et aux ruptures de la trajectoire. Cette situation les rend vulnérables face à la pauvreté et à la précarité et peut être aggravée par des besoins spécifiques en termes d'hygiène, notamment liés aux règles.

    Nos actions

    • Analyser l’action sociale de la ville pour s’assurer que les dispositifs mis en place répondent aux besoins des femmes et bénéficient de manière équitable aux femmes et aux hommes
    • Prendre en compte la sécurité des femmes dans les politiques et dispositifs de lutte contre le sans-abrisme
    • Prévoir un créneau réservé aux femmes dans les douches publiques
    • Améliorer la disponibilité et la propreté des toilettes publiques
    • Réfléchir à des toilettes non genrées
    • Mettre en place une distribution gratuite de protections menstruelles pour les étudiantes, lycéennes, collégiennes et les femmes en situation de précarité, en lien avec l’Université et les associations Nous Toutes 37, l’AGATE et Règles élémentaires
    • Accompagner les associations dans leur volonté de sensibiliser la population autour du tabou des règles
    • Agir pour que la précarité menstruelle soit intégrée aux dispositifs de lutte contre la précarité, par exemple en demandant à l’État l’élargissement des produits couverts par les tickets service
  • Axe 3 - Pour une éducation valorisant la diversité

    Les inégalités entre les femmes et les hommes sont le résultat de constructions sociales qui se fondent sur le nombreux stéréotypes présents dans la famille, l'éducation, la culture, les médias, le monde du travail, l'ORGANISATION de la société...

    Ces stéréotypes se forment dès le plus jeune âge et se perpétuent tout au long de la vie. Il est fondamental de prévenir les inégalités et de lutter contre les discriminations en favorisant la réflexion sur la place des femmes et des hommes dans la société, sur le respect mutuel et les droits existants. L'enjeu est de parvenir à transmettre et à faire vivre une culture du respect et de la diversité qui permettra de lutter contre les inégalités de genre à la racine.

    Nos actions

    • Donner de la visibilité aux femmes dans l’espace public et mettre en avant des femmes ayant marqué l’Histoire en féminisant les noms de rues et de lieux publics dans un processus participatif
    • Appuyer le projet de mise en lumière d’ « illustres inconnues » tourangelles d’Osez le Féminisme
    • Mettre en valeur l’histoire récente des luttes féministes et LGBTI en Touraine
    • Mettre en place l’écriture inclusive dans la communication externe de la Ville
    • Consacrer une édition du journal municipal à l’égalité de genre
    • Porter des expositions sur les femmes dans les musées de la Ville
    • Porter l’ambition municipale sur les sujets d’égalité femmes-hommes à l’échelle internationale
    • Adapter l’espace public, tant les rues que les espaces pensés pour les enfants (parcs, cours d’écoles), aux pratiques des femmes et à la diversité des usages en général
    • Lutter contre les publicités sexistes dans l’affichage public
    • Former les animateur.rices périscolaires, sportif.ives, médiateur.rices de rue, la police municipale pour déconstruire les stéréotypes de genre et intégrer les questions d’égalité aux projets éducatifs et pédagogiques. Ce projet pourra être mené en partenariat avec le Planning familial et avec le soutien du centre LGBTI Touraine
    • Accompagner et soutenir les évènements organisés par les associations afin que les dates clés de la lutte pour l’égalité de genre (8 mars, 25 novembre, Marché des fiertés…) prennent la forme de vrais évènements intégrés au calendrier de la ville
  • Axe 4 - La lutte contre les violences sexistes et sexuelles

    Depuis 2018, de nombreuses voix se font entendre, la parole se délie sur les violences sexuelles et sexistes liées au genre. Les violences faites aux femmes concernent plusieurs espaces (la rue, l'espace conjugal, le travail, le système prostitutionnel) et prennent plusieurs formes (sexuelles, psychologiques, physiques). La parole a commencé à se libérer, il faut que la puissance publique s'en saisisse en agissant en amont pour éviter ces violences, mais également en ouvrant l'écoute et l'accueil des victimes.

    Nos actions

    • Lutter, avec l’État et les associations (notamment le Nid), contre les violences liées au système prostitutionnel sans criminaliser les prostituées
    • Mobiliser la Police Nationale et/ou municipale sur l’infraction d’outrage sexiste
    • En partenariat avec les associations (centre LGBTI, Planning familial, CIDFF), éduquer les jeunes (établissements scolaires, jeunes en insertion) et les sensibiliser aux violences faites aux femmes et aux personnes LGBTI afin de les prévenir et d’améliorer leur prise en charge (campagnes d’affichage, numéros d’urgence plus visibles…)
    • Organiser des marches exploratoires avec les habitantes, établir un diagnostic de la sécurité et du sentiment de sécurité des femmes dans l’espace public, adapter l’espace public et optimiser l’éclairage public
    • Former la police municipale à l’accompagnement des victimes de violence
    • Mettre à disposition des logements d’urgence pour les femmes et familles victimes de violences conjugales et intrafamiliales ainsi que pour les femmes sans-abri victimes de violence
    • Accompagner les associations Stop harcèlement de rue et Me Tours dans la mise en place du dispositif Angela dans les bars, brasseries et pharmacies
    • Augmenter la fréquence des transports de nuit en fin de semaine et promouvoir le soir l’arrêt de bus à la demande
    • Adopter un plan municipal de lutte contre le racisme, le sexisme, la grossophobie, les handiphobies, les discriminations et les violences envers les personnes LGBTI
  • Axe 5 - Plan d'action pour l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

    La Ville de Tours a pour ambition politique de favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes dans la mise en œuvre d’une part de ses politiques publiques et d’autre part de sa politique aux Ressources humaines. C’est pourquoi la Ville de Tours a signé la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale le 8 mars 2021.

    Ainsi, la municipalité a pour objectif, d’une part, d’assurer d’une manière équitable et transparente la promotion et les opportunités de développement de carrière des femmes et des hommes. D’autre part, elle se veut capable de pouvoir évaluer, prévenir et traiter les écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes.

    D’après les statistiques de ressources humaines (Voir Partie 2, sous-partie 2) l’écart de rémunération tous.tes agent.e.s confondu (agent.e.s permanent.e.s et non permanent.e.s) est de -20% entre les femmes et les hommes. La municipalité souhaite également garantir le droit à la conciliation de la vie professionnelle, sociale et privée des agent.es. Enfin, la municipalité a pour objectif d’éliminer les stéréotypes de genre et lutter contre les discriminations et les violences faites aux agent.es sur leur lieu de travail.

    Nos actions

    • Développer un plan d’action pour l’égalité dans la vie professionnelle au sein de la ville de Tours.
    • Garantir la non-discrimination et l’égal accès des femmes et des hommes aux emplois publics et aux fonctions à responsabilité.
    • Garantir la prise en compte des discriminations et le traitement rapide des signalements et Garantir la prise en compte du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles et le traitement rapide des signalements.
    • Mener un audit sur les inégalités de revenus entre femmes et hommes au sein de la collectivité afin de comprendre et de réduire les inégalités observées au niveau macro entre agent.es des catégories A, B et C.
    • Travailler étroitement avec les organisations syndicales de la Ville pour avancer ensemble sur l’égalité de genre au sein de la collectivité (revenu, violence, avancement de carrière…).
    • Former les agents aux enjeux de l’égalité femmes-hommes et leur proposer des outils pour la mettre en place dans le cadre de leurs fonctions.
    • Identifier et lever les freins genrés à l’avancement et aux opportunités de développement de carrière.
    • Identifier et lever les stéréotypes de genre en matière de choix des congés familiaux et du temps partiel.
    • Mener des campagnes d’information et de sensibilisation aux stéréotypes de genre, aux violences et aux discriminations en direction de toutes les catégories de personnel.
    • Accompagner et protéger le personnel victime de violences sur le lieu de travail.
    • Faire du rapport égalité femme-homme un vrai outil de communication grand public et d’accompagnement de la collectivité dans le suivi de sa politique sur les questions de genre.
    • Favoriser l’accès aux formations et aux reconversions professionnelles du personnel occupant les emplois les plus pénibles.
    • Prendre en compte et traiter les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans le cadre du RIFSEEP.
    • Élaborer et mettre en œuvre un dispositif de télétravail qui concilie vie professionnelle et vie personnelle.
    • Favoriser l’accueil des jeunes enfants des personnels municipaux au sein des structures Petite enfance.

Journée Internationale des droits des femmes - Le mardi 8 mars 2022

Suivez ce lien pour consultez la programmation de cette journée

Retour en images sur la journée du 8 mars 2021

Le groupe de travail Genre de Cités Unies France s'est mobilise pour célébrer la journée internationale des droits des femmes. Visionnez la vidéo sur ps://cites-unies-france.org

Le Forum Génération Égalité

Il s’est déroulé du 15 juin au 2 juillet 2021 à Tours

Suivez ce lien pour retrouvez la programmation, les tables-rondes et les ressources numériques

Contact

Mairie Centrale - Hôtel de Ville

Y aller En savoir +

Fax : 02 47 21 69 36

Horaires

La mairie Centrale ouvre à partir du 11 mai aux horaires suivants :

  • lundi au jeudi : 8h30-13h et de 14h à 17h
  • vendredi : 8h30-13h et de 14h à 16h30

Description

Comment s'y rendre ?

1 à 3 rue des Minimes 37926 TOURS CEDEX 9 Y aller