Le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré

Tours Zéro Carbone 2040

Le 2 décembre 2016, l'équipe du CCCOD recevait les clés du bâtiment emblématique des frères Aires Mateus. Nouveau lieu totem de la culture à Tours, il ouvre officiellement ses portes en mars 2017.

Ni musée, ni fondation, le CCC OD poursuivra à une grande échelle l’action du CCC pour diffuser l’art le plus actuel, tout en assurant une nouvelle mission : valoriser l’œuvre d’un artiste majeur de l’abstraction, Olivier Debré.

D’une surface totale de 4 500 mètres carrés, le CCC OD disposera de trois espaces d’expositions : la nef présentera des installations monumentales visibles en permanence depuis l’extérieur, la galerie noire sera dédiée aux artistes de notre époque et la galerie blanche sera régulièrement consacrée à l’œuvre de Olivier Debré.


CCC OD, mode d'emploi
Le centre de création d'art contemporain (CCC) voit le jour en 1984 sous l'égide d'Alain Julien-Laferrière. Lieu de production et de recherche artistique, le CCC questionne l'art, l'histoire et la société ; les artistes contemporains qu'il présente déploie une multiplicité de formes d'expression, sortent volontiers des cadres établis, « ils font l'expérience des limites », résume Nathalie Heinich. Ce faisant, ils obligent le visiteur à penser contre lui-même, contre ses propres certitudes.

Photo du CCCODVoir l'image en grand B.Fougeirol

De la matière en mouvement

Le CCC, installé rue Racine, s'implante en 1996 dans un ancien garage rue Marcel-Tribut. Dix ans plus tard, sa façade ondulante au néon bleu hypnotique** invite à « passer par l'art », forçant la curiosité pour basculer dans une autre dimension. Vingt-ans plus tard, le CCC en fait lui-même l'expérience : il abandonne ses 450 m2 pour 4550 m2 de surface utile, achevant sa propre mythologie, ou révolution, car dans le jardin François Ier, enfin il s'enracine.

L'ensemble investi est étonnamment discret. Ses architectes ont conservé la nef art déco de Pierre Patout et l'ont reliée à un second édifice, visant l'épure. Ce vers quoi, finalement, la peinture d'Olivier Debré a toujours tendu. Leur « poésie magnétique » se fond dans l'air de la Touraine.

Courant/Contre-courant

Allié à la donation du peintre, le dorénavant CCC Olivier Debré introduit une leçon d'art contemporain autant qu'il lance à celui-ci « son » grand défi : le « luxe de la durée ». Le monolithe blanc, achevé et salué, peut s'en prévaloir ; les œuvres in situ éphémères par nature devront marquer les esprits par leur audace. Le CCC OD, beau joueur, les valorisera comme jamais auparavant, les baignant tantôt dans une lumière remarquable grâce à de savantes percées (le white cube, parfait pour la peinture), tantôt en les plongeant dans une obscurité totale (la salle noire, opportune pour la vidéo).

De l'extérieur, le CCC Olivier Debré impose sa sérénité ; à l'intérieur, en revanche, l'équipe sur le pont s'agite pour donner à voir le meilleur de l'art contemporain, rassurée d'affronter, plutôt que la tempête, la mer d'huile de Per Barclay.

Au service de l'art contemporain et du public

Au même titre que l'art classique (et son idéal de perfection) ou l'art moderne (qui interroge l'intériorité de l'artiste), l'art contemporain appartient à l'histoire de l'art. Le service des publics du CCC OD donne les clés de compréhension aux visiteurs, à l'aide d'une documentation adaptée et d'un service de médiation sur place. Il fédère un réseau de relais, partenaires et adhérents autour des activités du centre, propose des temps de rencontre et de formation à l'art contemporain.

La donation Olivier Debré

Elle se compose de 5 des 7 grands tableaux qu'Olivier Debré avait conçus pour les cimaises du CCC rue Racine, ainsi que de 150 dessins. Cette donation est conservée au CCC. Nous bénéficions également d'un prêt de 140 tableaux sur 20 ans.


Toute la programmation et les informations pratiques sur cccod.fr



Ou trouver ce projet ?