Des sanitaires bien commodes !

Le 10/06/2022
- Action municipale

À vue de nez, le sujet n’a rien de comique : le Vieux-Tours manque de sanitaires publics ouverts en permanence (ceux présents, en nombre insuffisant, sont fermés à partir de 22 h), en conséquence de quoi certaines ruelles servent de latrines à ciel ouvert. Cette pratique moyenâgeuse, si elle se fond dans le décor, contribue à le dégrader olfactivement.

Alors, pour « soulager » les riverains autant que les contrevenants aux règles élémentaires d’hygiène (punissables par la loi), la Ville de Tours déploie du 24 mai au 25 juillet des lieux d’aisance d’un genre nouveau dans les quartiers Colbert (Parking Prosper Mérimée et rue Auber) et Plumereau (rue Briçonnet) à titre expérimental (9 réservés aux hommes, 3 aux femmes), tous mobiles, attendant, via le questionnaire ci-dessous, de trouver leurs emplacements idéaux.

Donnez votre avis sur les sanitaires en ville




Produites en matériaux recyclés, ces commodités, préservant l’intimité, empêcheront aux odeurs âcres de se répandre. Poussant plus loin l’aspect technique, précisons qu’il sera impossible de faire autre chose que de vider sa vessie.

Urinoirs Ville de Tours - S Gibey Urinoirs près de la Place Plumereau